«

»

Mai 18

Imprimer ce Article

Newsletter n°10 “Patience et imagination… encore et encore”

Le confinement a été une épreuve. Inattendue. Insolite. Longue surtout.  Durant deux mois, nos capacités d’adaptation ont été intensément sollicitées. Il nous a fallu faire preuve d’imagination. De beaucoup d’imagination même. Et de patience. De beaucoup de patience.

Aujourd’hui, après une première semaine de déconfinement, la situation reste difficile, compliquée. Il y a cette liberté de circulation retrouvée bien sûr. Mais ce qui est très présent ce sont les différentes entraves dont cette liberté s’accompagne : les lavages de mains à répétitions, le masque et ses lourdeurs (comment bien le mettre ? Bien le laver ? Bien le sécher ? Où l’acheter ?).  Il y a aussi ce mètre de distance à respecter. Il est précieux puisqu’il peut empêcher le virus de nous sauter dessus par postillons interposés. Il faut donc le respecter avec sérieux. Mais dans le même temps,  il est tellement couteux. Il nous empêche de nous retrouver complètement. Pas de mains qui se serrent. Pas de bise ni d’embrassade. Et les bains de foule sont fortement déconseillés. Autrement dit, il va nous falloir encore de la patience. Beaucoup de patience avant de retrouver un rythme et une manière de vivre que l’on pourrait qualifier de « normal ».  Et il va falloir également, une nouvelle fois, puiser dans notre imagination pour inventer de nouvelles façons de s’organiser individuellement et collectivement. Car la Vie doit continuer. Et vivre, en grande partie, cela veut dire être ensemble. Oui, mais comment faire ?

Au sommaire :

  • #MENTORATDURGENCE, un dispositif de soutien scolaire
  • Le centre social : quoi de neuf ?
  • Les masques : rappels pratiques
  • Des nouvelles du jardin partagé
  • Nouvelles créations artistiques saint- michelloises

 

#MENTORATDURGENCE,UN DISPOSITIF DE SOUTIEN SCOLAIRE

Dans le cadre du confinement, 12,5 millions d’élèves ont été  privés d’école. Tous n’étaient pas équipés  pour que la continuité pédagogique puisse être assurée à la maison. Aujourd’hui, à l’heure du déconfinement, l’école ne reprend pas de manière identique pour tous. Les risques de décrochage scolaire se sont donc accrus depuis deux mois.

Pour essayer d’enrayer cette situation, le collectif Mentorat a mis en place l’opération #MENTORATDURGENCE. Ce dispositif de soutien scolaire s’adresse aux écoliers, aux collégiens et aux lycéens. Son but est d’apporter un soutien à distance pour aider les élèves les plus fragiles, ceux qui se trouvent en difficulté scolaire. Il s’agit de lutter contre les ruptures pédagogiques liées au confinement et d’anticiper la rentrée de septembre 2020.

A Saint-Michel-sur-Orge, ce dispositif est coordonné par la Réussite Educative.

Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez appeler le :   01 69 25 40 20

 

LE CENTRE SOCIAL : QUOI DE NEUF ?

Pour le moment, malheureusement, l’accueil du public continue de se faire uniquement sur rendez-vous.

L’objectif est d’accompagner les personnes qui en ont besoin dans leurs démarches administratives ou de proposer des temps d’écoute, d’échange, à celles et ceux qui le souhaitent.

Pour prendre rendez-vous, il vous suffit  de téléphoner au 01 69 25 40 20.

 

Mais à part ça :

Les cours de français continuent à distance pour une quarantaine de personnes grâce à plusieurs bénévoles.

  • Dernièrement, le déconfinement a permis à Brigitte, la coordinatrice linguistique, de compléter le dispositif d’enseignement à distance, mis en place depuis la mi-mars, en distribuant des exercices sur support papier aux apprenants qui n’ont pas accès à internet.

 

L’équipe dans son ensemble – Erella, Lydie, Tiffany, Sandra, Brigitte, Olivier – est engagée dans la dynamique de l’opération municipale « Masques solidaires ».

  • Pour information, au 15 avril, un total de 1457 masques avait été fabriqué et distribué ; principalement à des saint-michellois de plus de 70 ans.

 

D’autre part, l’équipe se réunit régulièrement, par visioconférence, télétravail oblige, pour réfléchir à l’avenir du centre social :

  • Quelle réouverture imaginée en tenant compte de la contrainte d’un protocole sanitaire très stricte ?
  • Quelles activités vont pouvoir reprendre ?
  • Quelles sont celles qu’il va falloir complètement réinventer ?

Mais aussi,

  • Comment vous associer à cette reconstruction, vous qui fréquentez la structure, vous qui attendez impatiemment de pouvoir y revenir ?
  • Comment vous convaincre de mettre votre grain de sel, de participer, de vous joindre à nous pour imaginer le centre social et sa réouverture ?

Ce sont des questions difficiles. Sans réponse concrète ni précise pour le moment. Les réponses dépendent, en partie, de l’évolution de la pandémie et des mesures de protection qui seront imposées dans les semaines qui viennent par les pouvoirs publics. L’incertitude qui domine bloque les réflexions et surtout empêche de faire des choix pour l’avenir.

Mais restons optimiste. Il faut continuer à se préparer, à réfléchir pour être prêt à redémarrer dès que ce sera possible.

Et en attendant, nous aimerions avoir vos avis, suggestions, idées concernant la réouverture du centre social.

N’hésitez pas à nous écrire ou à nous appeler pour nous en faire part !

 

LES MASQUES : RAPPELS PRATIQUES

En cette période de déconfinement, le masque s’impose à tous comme nouvel élément de mode…. sanitaire. Il est, avec les gestes barrières, l’une des manières les plus efficaces d’empêcher le virus de circuler. Il est indispensable pour se protéger les uns les autres. Il faut donc impérativement l’utiliser dès que la distance de 1 mètre ne peut pas être respectée. Dans un grand magasin par exemple. Encore faut-il l’utiliser correctement ! Voici donc un rappel concernant sa pose, son retrait et ce qu’il faut surtout ne pas faire avec, si l’on veut qu’il serve à quelque chose.

Et pour terminer cette rubrique  sur une note plus légère, une photo-quizz proposée par Mireille :

 

 

Savez-vous ce que c’est ?

(réponse la semaine prochaine)

 

 

 

 

DES NOUVELLES DU JARDIN PARTAGE

Rassurez-vous ! « Coccinelles, abeilles & compagnie », le jardin partagé du Centre Social Nelson Mandela n’a pas trop souffert du confinement. Durant les deux mois de cette réclusion forcée, son abandon a été tout relatif. En effet, les membres du collectif de jardiniers se sont relayés, en consacrant, chacun leur tour, l’heure de sortie quotidienne qui était autorisée pour l’entretenir. Individuellement, ils ont été désherber ou préparer les parcelles en bêchant avant que la terre ne soit trop dure. Et à domicile, la majorité d’entre eux ont préparé des semis qui n’attendent plus que le bon moment pour être plantés.

Et depuis une semaine, depuis que le déconfinement accorde à chacun d’entre nous un peu plus de liberté,  les jardiniers ont renoué avec une pratique moins solitaire de leur passion. Tout en respectant scrupuleusement les gestes barrières et la distanciation physique.

Voici, en images, un aperçu du résultat du travail effectué durant ces dernières semaines.

  • cliquez sur les photos pour les agrandir

NOUVELLES CREATIONS SAINT-MICHELLOISES

 

Avant le confinement, le centre social organisait régulièrement des expositions pour mettre en valeur la créativité et le talent de certains d’entre vous. Depuis sa brutale fermeture, c’est par le biais de certaines de ses newsletters hebdomadaires, que tableaux, dessins, mosaïques, ingénieux bricolages et autres textes poétiques  ont été mis à l’honneur. Et comme les artistes continuent de créer en toutes circonstances, pourquoi ne pas prendre la bonne habitude de clore ce feuillet d’infotmations que nous vous envoyons chaque semaine par de nouvelles créations ?

Aujourd’hui ce sera trois nouveaux paysages peints par Jean-Claude.

En cours de finition…….

De la couleur…….

Le calme de la mer……

 

THE END

 

Lien Permanent pour cet article : https://csnelsonmandela.centres-sociaux.fr/newsletter-n10-patience-et-imagination-encore-et-encore/

(3 commentaires)

  1. Lamya

    Bonjour à tous J’espère que tout le monde va bien ,
    Je sui toujours fascinée par tableaux de Jean Claude ,
    Il sont magnifiques 😷👍

  2. Guéret Geneviève . Thérèse

    Désolée Mireille pour ton oeuvre d’art hideuse à souhait, avec toutes ses pattes . Heureusement que la bestiole ne fait que 5 mm . . . Son nom est joli ” araignée paon ” , plus joli que maratus volans , mais je ne voudrais pas me retrouver nez à nez avec lui car j’ai HORREUR des araignées. . . Je suis arachnaphobe. 😨😨😨

  3. Janine Renaud

    Merci de mettre à jour mon E-mail

Votre avis nous intéresse! Laissez-nous un commentaire

Aller au contenu principal