Les permanences

PERMANENCES SOCIALES

Vous avez des enfants à charge ?

Pour contacter La Maison des Solidarités de Sainte Geneviève des Bois : 01 69 46 57 60

Vous n’avez pas d’enfant à charge ?

Prenez contact avec le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) : 01 80 37 23 00

 DÉMARCHES JURIDIQUES

CIDFF 

Association MEDIAVIPP

Avocat conseil

 

DÉMARCHES ADMINISTRATIVES

Informations pôle emploi

L’actualisation des demandeurs d’emploi se fait en ligne sur pole-emploi.fr, via l’appli mobile « Mon espace » ou par téléphone au 3949.

À ce numéro, les demandeurs d’emploi peuvent s’actualiser en répondant aux questions automatiques.

Pour les demandeurs d’emploi qui auraient besoin d’un accompagnement plus spécifique de la part d’un conseiller, Pôle emploi a pris ses dispositions pour renforcer l’accueil téléphonique au 3949 à compter du lundi 30 mars. Il ne faut pas se déplacer dans les agences.

Si vous avez des questions concernant le chômage partiel :

https://www.pole-emploi.fr/actualites/covid-19-activite-partielle-et-a.html

La CAF

La CAF répond à vos questions : ICI

L’actualisation CAF se fait en ligne sur le site caf.fr

SOLIDARITÉ NUMÉRIQUE  ==> https://solidarite-numerique.fr/

Centre d’aide pour les démarches en ligne essentielles
Je trouve des réponses en ligne, ou j’appelle le 01 70 772 372
Appel non surtaxé, du lundi au vendredi, de 9h à 18h

Les ressources qui figurent sur ce site permettent d’apporter une première aide aux personnes qui n’ont pas l’habitude d’utiliser certains services en ligne essentiels. Elles ont été proposées par des médiateurs volontaires et par des organisations qui sont engagées en faveur de l’inclusion numérique. Ce recensement n’a pas de visée promotionnelle ou exhaustive mais vise à proposer en urgence des réponses aux questions et besoins des Français.

Proposer une ressource 

VIOLENCES CONJUGALES

Si vous êtes victimes de violences conjugales, vous pouvez appeler le 3919 24h/24 et 7jrs/7 mais si vous êtes en danger immédiat alors appeler le 17

Partout, le confinement exacerbe les violences conjugales et intra-familiales. Depuis mi-mars 2020, les violences faites aux femmes ont augmenté d’environ 30 %, indique le ministère de l’Intérieur.

  • Le 3919, le numéro d’appel qui oriente les femmes victimes vers les structures locales adaptées, vient de reprendre ses activités après quelques jours de suspension, le temps d’organiser le télétravail des écoutants. Le numéro refonctionne désormais, du lundi au samedi de 9h à 19h, des places d’hébergement sont aussi disponibles.
  • La plateforme gouvernementale reste active 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et permet de dialoguer avec des forces de l’ordre formées aux violences sexistes et sexuelles de manière anonyme et sécurisée : https://arretonslesviolences.gouv.fr/
  • Les victimes de violences conjugales peuvent aussi donner l’alerte discrètement dans les pharmacies, indique le ministère de l’Intérieur. Il leur suffit de prononcer le terme “Masque 19” auprès du pharmacien pour que celui-ci avertisse les forces de l’ordre. Ce dispositif a vu le jour en Espagne et commence à se généraliser en France (avec toutefois le risque que le conjoint, ayant connaissance du processus, empêche sa compagne de quitter le logement pour aller faire des courses ou se rendre à la pharmacie.
  • Et, bien sûr, il est toujours possible de composer le 17 (police secours) en cas d’urgence.
  • Au 1er avril, le 114 habituellement destiné aux personnes sourdes et malentendantes devient également accessible aux personnes victimes de violences familiales qui pourront donner l’alerte en envoyant un SMS au 114. Pour les personnes qui n’ont pas de téléphone ou ne peuvent pas parler en présence de l’auteur des violences, des nouvelles mesures sont mises en place :
  • la pharmacie devient un lieu de refuge où la victime est accueillie, le pharmacien appelant lui-même les forces de l’ordre (une signalétique adaptée doit être apposée aux portes des officines) ;

Numéros d’urgence et d’écoute : 

En cas de danger immédiat : 17
Violences sur les enfants : 119 (ou sur le site internet allo119.gouv.fr)
Violences conjugales : 3919 (ou sur le site internet arretonslesviolences.gouv.fr)

 

 

Aller au contenu principal